Pourquoi dit-on un «pactole»?

Le Pactole est un fleuve de Lydie, ancienne région d’Asie Mineure faisant aujourd’hui partie de la Turquie, qui était réputé charrier de l’or durant l’Antiquité. D’où l’expression « toucher le pactole », qui signifie gagner une fortune. Retour sur cette légende dorée.

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir transformer tout ce qu’il touche en or? C’était le souhait de Midas, roi de Phrygie, qui aurait vécu, d’après la légende, à la fin du 8ème siècle avant notre ère. Ce roi accorda un jour sa protection à un étranger qui, enivré, errait dans les rues de sa cité et se faisait houspiller par les habitants. Midas poussa sa générosité jusqu’à l’inviter à séjourner dans son palais et profiter de toutes ces richesses. Grand bien lui en prit…. Car en réalité, cet ivrogne n’était autre que Silène, le père adoptif de Bacchus, le dieu de la vigne. Ce dernier ne tarda pas à récompenser Midas d’avoir pris son satyre de père sous son aile, et lui promit de réaliser son rêve le plus cher. Midas, par cupidité ou stupidité, confia aussitôt au dieu son désir de transformer en or tout ce qu’il viendrait à toucher. Mais patatras! Voilà notre bon roi de Phrygie entouré de plus de richesses aurifères qu’il n’en faut, et mourant cependant de faim: l’or ne se mange pas! Méfions-nous de nos rêves, dont la réalisation n’est pas toujours à la hauteur de nos espérances… Midas échappa finalement à la mort de justesse grâce à un subterfuge de Bacchus, qui lui ordonna de se laver les mains dans le fleuve Pactole, lequel, depuis lors, charrie des paillettes d’or…

EYS/ATC