Quand la géopolitique influence les cours de l’or

En mars 2018, le cours de l’or atteignait un des ses plus hauts niveaux de l’année. Une hausse due notamment à l’annonce par le président américain d’une nouvelle guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Ainsi va le monde. Les différents événements géopolitiques qui ont émaillé l’histoire ont, dans leur totalité, eu une influence considérables sur le prix du métal précieux. Comme lorsque l’once d’or avait atteint 850 dollars en 1980. A l’époque, la relation entre l’Iran et les Etats-Unis était plus que tendue, alors que l’Union soviétique avait décidé d’envahir l’Afghanistan. Plus récemment, ce sont les révoltes de 2011 dans les pays arabes et la crise grecque qui ont tiré l’once d’or jusqu’à un prix record de près de 2’000 dollars.

A croire que le cours de l’or suit irrémédiablement les aléas de la géopolitique mondiale et profite des situations de crise dans les différents pays. Le métal précieux est une valeur refuge. Il est donc assez logique qu’en cas de crise géopolitique, qui découle forcément sur une crise financière et économique, les acheteurs se tournent vers l’or. Une façon de passer outre la volatilité. Mais en réalité, les événements politiques mondiaux entraînent généralement des mouvements brefs. Car, finalement, ce sont les politiques fiscales et commerciales des différents pays qui impactent le cours du métal jaune. Et plus particulièrement celle des Etats-Unis. Les menaces de hausse des taux d’intérêt et d’un dollar plus fort exercent, avec la géopolitique, une pression sur le prix du métal jaune.

FGE/ATC