Sur le marché de l’or, la patience, mère de toutes les vertus

Sur le marché de l’or, la patience, mère de toutes les vertus

Le trading sur l’or répond-il aux mêmes règles que le trading boursier? Si, en apparence, les deux activités ont de nombreux points communs, il est sans aucun doute une règle qui les oppose radicalement. En effet, alors que le timing se joue à la minute, voire à la seconde près, lorsqu’il s’agit d’acheter ou de vendre des titres boursiers, au gré de l’actualité économique ou politique, pour ce qui est des opérations sur l’or, la patience est la mère de toutes les vertus. En effet, il est inutile, et même contre-productif, de consulter quotidiennement l’évolution des cours. Vendre ou acheter au moindre soubresaut des cours le métal précieux n’est pas la méthode la plus adaptée à cet investissement qui répond à des règles particulières. Au contraire de la Bourse, le trading de l’or correspond à un placement sur le long terme.

Certes, le métal jaune reste une valeur volatile notamment à cause de l’émission par les banques de produits adossés sur le métal précieux. Une volatilité qui pourrait inciter à acheter et vendre rapidement et que les banques n’hésitent pas à cultiver tant le fait que leurs clients placent leurs économies dans l’or ou l’argent est désavantageux pour les établissements financiers. Mais c’est un fait: la patience permettra de faire de bonnes affaires aux acquéreurs. Il demeure cependant une exception à la règle. Si les lingots et lingotins méritent d’être conservés sur de longues périodes, les pièces d’investissement peuvent en revanche être achetées ou revendues sur du plus court terme. Ce qui, cependant, n’empêche pas d’être patient et de ne pas succomber au chant des sirènes des marchés aurifères…

FGE/ATC