Une affaire de pureté

Dis-moi combien de carats tu fais, et je te dirai combien tu vaux…

La pureté de l’or se mesure historiquement en carats, 24 carats représentant le sommet de la pureté. De nos jours, l’alliage d’or le plus répandu affiche 18 carats, c’est-à-dire qu’il contient « seulement » 75% d’or pur. Pourquoi avoir renoncé aux 25% restants ? Par souci pratique, plus qu’économique en réalité : le matériau est si malléable qu’utilisé à l’état pur, il serait fragile. Ainsi, pour obtenir des objets plus résistants, l’or est associé à d’autres métaux, qui offrent de surcroît une palette de couleurs plus variée. Il est ainsi possible d’obtenir de l’or jaune, auquel on a adjoint du cuivre et de l’argent fin, de l’or rose ou rouge à l’aide de cuivre rosette, de l’or vert avec de l’argent fin, de l’or gris, et même de l’or bleu par adjonction de fer.

Alors que veulent dire les mentions 750/1000, 585/1000 ou 375/1000 que l’on peut voir apposées sur certains bijoux ? Ces mentions indiquent respectivement 18 carats, 14 carats et 9 carats. Les valeurs sont simplement exprimées à l’aide d’un autre système de mesure ou « étalon » – le millième – utilisé par de nombreux pays européens, dont la France depuis 1995. Ce système présente l’avantage d’être très simple à comprendre : 750/1000 indique que l’alliage contient 75 % d’or, 375/1000 qu’il en contient 35%, etc.

EY/SAllTheContent

 

 

GRAND CONCOURS

Un lingot Metalor de 100gr d'une valeur de 4'000 CHF*

4 montres BLACKOUT d'une valeur de 500 CHF

 

*selon cours du jour

PARTICIPEZ CLIQUEZ ICI