L’or de Toutankhamon enfin expose au musée du Caire

Pour la première fois dans l’Histoire, des objets en or découverts dans la tombe de Toutankhamon sont accessibles au grand public dans le cadre d’une exposition organisée au Musée égyptien du Caire.
Le 15 novembre 2017, le ministre des antiquités Khaled al-Anany inaugurait une exposition temporaire intitulée « Trésors cachés de Toutankhamon ». Les objets en or, au centre de cette exposition, ont été trouvés dans la tombe du pharaon en 1922, au moment de la découverte de cette dernière par l’archéologue britannique Howard Carter. La tombe contenait un véritable trésor, riche de 100 pièces de décoration pour des arcs, des carquois et des brides. Sur ces diverses pièces, ont été embossées des images d’animaux (notamment de chèvres) de combat, qui ne figurent curieusement pas dans l’iconographie traditionnelle de l’art égyptien. Les archéologues avancent l’hypothèse selon laquelle ces objets viendraient de la Syrie de l’époque, ce qui confirmerait son rôle majeur dans la diffusion de la culture pendant l’âge du bronze.

Curieusement, la restauration de ces objets n’a débuté qu’en 2014, près de 90 ans après la découverte de Carter… Pendant tout ce temps, les reliques ont été conservées, sans avoir jamais été restaurées. Pourquoi avoir tant attendu ? D’aucuns racontent qu’une malédiction se serait abattue sur les membres de l’équipe de Carter après avoir pénétré dans la tombe de Toutankhamon, enfant-roi mort à 19 ans il y a plus de 3 300 ans… Certains d’entre eux sont décédés rapidement après la découverte, de façon inexplicable… Toujours est-il que le coffre a enfin été ouvert, et son inestimable contenu restauré.
L’exposition est ouverte pendant 45 jours. Les pièces seront ensuite transférées au Grand Musée égyptien sur la place d’Al-Remaya, pour être exposées lors de l’inauguration partielle du musée en 2018.

EYS/ATC