Or papier ou or physique: quelles différences?

Qui dit investissement dans l’or dit lingots et pièces. Mais l’offre en or est en réalité plus large. Il existe en effet deux types d’investissements dans l’or: l’or physique et l’or papier. L’or physique représente le métal précieux dans ce qu’il y a de plus palpable; l’or papier, lui, désigne l’achat du même métal sous forme de contrats négociables en bourse. En théorie, les deux investissements sont proches l’un de l’autre, car l’or papier reproduit les performances de l’or physique. Mais lorsqu’on parle de valeur refuge et que l’on ne s’y connaît pas en bourse, mieux vaut se tourner vers l’or physique, l’or papier comportant quelques risques notamment liés à l’émetteur du produit financier qui peut par exemple faire faillite. L’or papier est, à la différence du physique, lié au système financier et bancarisé.

Malgré tout, l’or papier peut comporter des avantages comme celui d’éviter les arnaques, plutôt rares cependant, liées à la vente de faux lingots. Mais la différence entre les deux investissements se trouve surtout dans la façon dont on les utilise. Les barres, plaquettes, pièces et lingots s’adressent plus particulièrement aux particuliers qui veulent sécuriser un patrimoine ou qui, en cas de crise systémique, peuvent revendre le métal précieux pour obtenir des liquidités rapidement. L’or papier permet au contraire une rentabilité à court terme, à la façon des actions en bourse. Pour résumer, l’or papier peut paraît simple mais comporte autant de risques que tout indice boursier. Tout l’enjeu est de savoir acheter et revendre au moment opportun.

FGE/ATC