La ruée vers l’or

La ruée vers l’or

Un film de Charlie Chaplin datant de 1925 portait le nom de “La Ruée vers l’Or” en référence au fameux Gold Rush de la moitié du 19ème siècle.

En effet, pendant huit ans, entre 1848 et 1856, une véritable fièvre s’est emparée de la moitié occidentale du continent nord-américain, et de la Californie en particulier.

Tout débuta lorsque en janvier 1848, à Sutter’s Mill, lorsque James W. Marshall découvrit des éclats de métal jaune. Il fut rapidement confirmé qu’il s’agissait bien d’or. La nouvelle allait en quelques mois se répondre comme une traînée de poudre, faisant la une de la presse.

Dès l’année 1849, des vagues de chercheurs d’or venus des Etats-Unis se ruèrent à San Francisco en Californie. On estime qu’un total de 130 000 personnes arriva dans la région sur cette année. Ces migrants furent appelés les Forty-niners, les Quarante-neuvièmes, en référence cette fameuse année 1849.

Le souvenir en reste encore à San Francisco, avec le nom de son équipe de football américain, les Forty-niners.

Si avant la ruée, la ville côtière californienne était habité d’un millier de personnes, en quelques mois sa population avait atteint 25 000 individus.

Pourtant dès l’année 1850, les ressources proches sont quasiment épuisées, et les orpailleurs sont dans l’obligation d’étendre leur zone de recherche. S’ajoute à cette pénurie d’or des tensions entre les Américains et les migrants venus de l’étranger, plus spécifiquement de Chine et d’Amérique latine, à l’occasion de la ruée vers l’or.

En moins d’une décennie, la Californie est devenue, grâce à l’or et aux rêves de fortune de sa population, un centre de migration mondiale, et sans nul doute, cet état ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans le précieux métal jaune.