L'or et la santé

Nous avons coutume de nous parer de nos plus beaux bijoux en or pour resplendir. Et pourtant, l’or peut aussi nous aider à rayonner de l’intérieur. Depuis les âges les plus reculés, le métal précieux est utilisé à des fins médicinales, notamment dans les médecines traditionnelles chinoise et indienne. La pharmacopée occidentale a confirmé ses vertus antioxydantes et le corps humain tolère très bien la présence de ce métal inaltérable dans les pacemakers, les couronnes dentaires, les prothèses… La biocompatibilité de l’or permet une kyrielle d’utilisations dans le domaine de la santé. Suite à un choc ou en période de stress ou d’affaiblissement du système immunitaire, prendre de l’or sous forme d’oligoélément permet de booster les capacités de défense et d’adaptation de l’organisme: l’or stimule les glandes surrénales et permet de libérer du cortisol, un anti-inflammatoire naturel.
Les regards des chercheurs en cancérologie se sont récemment tournés vers l’or. Via des techniques de nanoscience (étude et utilisation de particules infiniment petites), les rayons X pourraient plus aisément détecter des nanoparticules d’or fixées sur une cellule atteinte. Ainsi il se pourrait que le métal permette un jour de diagnostiquer un cancer plus tôt que nous ne sommes capables de le faire actuellement.
Source: CNRS, « Les propriétés uniques de l’or dans les nanotechnologies »

EYS/ATC