Tanis, l’or des Pharaons, au musée du Caire

Tanis, l’or des Pharaons, au musée du Caire

A la veille de la seconde guerre mondiale, au terme de plus d’une décennie de fouilles, l’archéologue français Pierre Montet mettait au jour un complexe de tombes royales composé de trois chambres funéraires intactes. A l’intérieur, se cachaient depuis des millénaires des trésors funéraires d’une valeur inestimable: bracelets et colliers en or incrustés de pierres précieuses, pendentifs en or, vaisselle, amulettes, etc. On y a notamment découvert le masque funéraire du pharaon Psousennès 1er, roi tanite de la 21e dynastie: un masque en or massif, incrusté de lapis et de verre noir et blanc pour les yeux et sourcils, le tout parfaitement conservé. Quant aux bijoux, somptueux et délicatement ouvragés, ils attestent de l’habileté des orfèvres de l’époque. Les plus époustouflants de la collection sont sans doute les quatre massifs et volumineux colliers “chebiou” de Psousennès 1er. L’un d’entre eux, haut de plus de 60 cm et large de 30 cm, est composé de 7 rangs concentriques constitués de plus de 5 000 disques en or…
C’est au Caire, au musée égyptien de la Place Tahrir qu’on admire désormais le trésor de Tanis.

EYS/ATC